Toutes les cartes sont fausses !

modules interactifs

Toutes les cartes sont fausses !

Licence

Soumis par

Crédits

Michel Darche
Regis Goiffon

C. F. Gauss (1777-1855) a démontré qu’il est impossible de préserver tous les rapports de distances lorsqu’on cartographie la surface terrestre sur une surface plane.

Mais est-on obligé de tout sacrifier ?

Dessiner une carte, c’est représenter chacun des points du globe par un point sur un plan, ou encore sur un cône ou un cylindre que l’on peut ensuite mettre à plat : le processus s’appelle une projection. Lorsque les angles sont conservés, la projection est dite “conforme”. C’est le cas de la projection de Mercator. Elle permettait aux navigateurs de suivre une ligne droite sur une carte grâce à un compas de navigation.
Dans l’atlas de Peters, on projette chaque point horizontalement sur le cylindre. Ce procédé, appelé projection de Lambert, conserve les rapports d’aire et respecte la taille des pays des deux hémisphères : la projection est dite “équivalente”.

Fichiers