Solitons et Tsunamis

modules interactifs

Solitons et Tsunamis

Licence

Soumis par

Crédits

Michel Darche
Regis Goiffon

Les solitons sont des vagues solitaires observées pour la première fois par le mathématicien et ingénieur écossais J. S. Russel en 1834. Ils voyagent sur de très grandes distances à vitesse constante sans perte d’énergie. Leur vitesse est proportionnelle à la racine carrée de la profondeur du chenal. Les solitons ont des propriétés remarquables : si un soliton se propage plus rapidement qu’un autre, il peut le dépasser sans qu’aucune des deux vagues ne soit déformée après le dépassement.

Des vagues impossibles à neutraliser

Les solitons peuvent aussi se croiser. Le choc est presque élastique et la déformation qu’ils subissent est infime. Tout au plus sont-ils un peu retardés. Les tsunamis se comportent comme des solitons de très grande longueur d’onde. Il est inutile d’imaginer une contre-vague pour les neutraliser. Les vagues scélérates sont aussi des solitons. D’une hauteur potentielle de 30 mètres, elles ont par contre une très grande pente.

Fichiers